• Art Informel ou abstraction lyrique (1945-1960) Paris

    Ce courant se définit comme être spontané et en dehors de toute figuration. Le geste de l'artiste est primordial, à rapprocher du domaine de la calligraphie. 

     

    Art Informel ou abstraction lyrique (1945-1960) Paris

    George Mathieu, Un silence de Guibert de Nogent, 1951.

    George Mathieu est un artiste français, le chef de fil de l'art lyrique.

     

    Art Informel ou abstraction lyrique (1945-1960) Paris

    Henri Michaux, sans titre 1959-1960.

    Henri Michaux est un écrivain, poète et peintre français qui utilisa l'aquarelle et l'encre de chine, deux techniques légères pour retranscrire le monde de l'écriture, la calligraphie.

     

    Art Informel ou abstraction lyrique (1945-1960) Paris

    Hans Hartung, Composition, 1947

    Dans ses oeuvres Hans Hartung est moins spontané. On peut remarquer que cette oeuvre ci-dessus est plus structurée, composée, les traits plus maîtrisés, des croquis préparatoires ont été fait auparavant.

     

    Art Informel ou abstraction lyrique (1945-1960) Paris

    Alfred Manessier, Salve Regina, 1945.

    Dans les oeuvres d'Alfred Manessier, il n'y a pas de gestuelle spontanée mais une géométrisation, la couleur a une grande importance, il est plus proche de la figuration que les autres peintres.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :